Grands vins



Si les spécialistes tombent généralement d'accord pour reconnaître les plus grands vins, cette qualification n'en reste pas moins très subjective... Quelles sont donc les qualités que doit posséder une cuvée pour rejoindre le rang des grands vins ?


Grands vins : terroir et savoir faire

  • En fonction de leur robe (rouge, rosé, blanc ou gris), les qualités requises pour les grands vins ne sont évidemment pas les mêmes. Pour un rouge, on pourra apprécier un vin « fort en bouche », tandis qu'un vin blanc sera apprécié pour sa légèreté. Il existe toutefois quelques données objectives qui permettent de reconnaître et classifier les grands vins.

 

  • Bien souvent, les grands vins naissent dans des régions réputées pour leur climat propice à la culture de la vigne, ou spécialisé dans la fabrication de vin de haute qualité. Le terroir est donc un premier critère à prendre en compte. Les grands vins se distinguent également par le cépage qui a été majoritairement utilisé pour leur fabrication : par exemple, le gamay, le grenache ou la syrah.

 

  • Les grands vins sont enfin identifiables à leur millésime. Une erreur courante consiste à croire que plus un vin est ancien et meilleur il est. En réalité, un beaujolais montre davantage ses qualités lorsqu'il est nouveau (ou pas trop vieux), tandis qu'un bourgogne gagnera effectivement, le plus souvent, à passer un peu de temps en cave. Certains millésimes sont en outre remarquables en raison de conditions météorologiques particulièrement favorables à l'élaboration de grands vins : il s'agit souvent d'années de sécheresse, comme 1976 ou plus récemment 2003.